Oubliez les pourcentages d’augmentation de salaire, vendez vos compétences! Partie 2

PAR RICHARD DESROCHERS

Dans les journaux, à la télé ou même sur les réseaux sociaux, vous pouvez trouver beaucoup de trucs pour savoir comment obtenir une augmentation de 2 %, 5 % ou même 10 %. Comme si 10 % était le chiffre un absolu à atteindre lorsqu’on négocie notre salaire. Et si le pourcentage n’était pas le meilleur facteur d’augmentation salariale?

Dans ce présent article, je vous conseille de vous tenir loin des pourcentages, parce que n’importe quel fin négociateur saura vous fera miroiter de meilleures conditions salariales. Avec les pourcentages, il est souvent difficile de faire le calcul. C’est pour cette raison que vous devez absolument mettre sur papier ce que vous pouvez demander.

Établir sa liste chiffrée de demande

La partie la plus importante est de faire sa propre liste de demandes. Par exemple, lorsqu’on parle de salaire, on parle d’argent. Lorsqu’on parle d’argent, il faut mettre son chapeau d’homme ou de femme d’affaires et évaluer le montant de nos demandes et la position qu’on veut atteindre dans l’échelle salariale de notre domaine. Dans l’exemple discuté précédemment, l’assistante dentaire qui gagne 40 000 $/an aimerait tendre vers le 50 000 $ pour cette année. Donc, une augmentation réelle de 10 000 $. Donc, sa liste de demandes devrait comptabiliser un chiffre similaire. Voici quelques exemples :

  • Augmentation salariale de 7 500 $/an + Téléphone cellulaire (1 050 $) + 1 semaine de vacances supplémentaire (961$, soit 50 000 $/52) soit 40 000 $ + 7 500 $ + 1 050 $ + 961 $ = 49 511 $
  • Augmentation salariale de 8 000 $/an, plus deux semaines de vacances/an pour la conciliation travail-famille soit 40 000 $ + 8 000 $ + 1 922 $ = 49 922 $
  • Augmentation salariale de 10 000 $/an, elle a besoin de cet argent pour acheter une première maison

Révision de votre positionnement

La pire chose à faire maintenant est de se lancer tête première avec notre détermination et notre liste en main. Le moment est plutôt propice à la révision de vos demandes avec votre entourage. Par exemple, contactez un ami pour partager votre démarche. Vérifiez avec l’un de vos collègues les conditions salariales qui le concernent. En bref, laissez-vous du temps, 2 ou 3 jours pour réfléchir et vous conforter dans la validité de votre exercice. En guise de résumé, voici les étapes que vous devriez déjà avoir faites :

  1. Établir la valeur du marché
  2. Valider votre valeur en termes de rendement et votre position sur l’échelle salariale
  3. Évaluer la valeur manquante et établir vos demandes

Une fois l’introspection terminée, vous êtes prêt à poursuivre votre formation de négociateur!

Par | 2017-11-04T21:08:23+00:00 22 juin 2017|Pratiques d'affaires, Ventes et marketing|